Je sais : je ne respecte pas du tout le planning de ma formation… Honte à moi ! Dans l’idéal, j’aurais dû rédiger un article vendredi dernier et le poster samedi. Sauf que voilà, on est mercredi… Mais, j’ai une bonne excuse : on a acheté une maison. Alors, forcément mon petit planning habituel tout millimétré avec rien qui dépasse, n’a pas fait le poids. Mais qu’à cela ne tienne ! Puisqu’on est là pour se raconter des histoires vraies d’immobilier, voici celle de Bibi (moi) et Chouchou (lui) qui achètent une résidence secondaire. Et je m’en vais de ce pas, vous expliquer pourquoi quand vous achetez un appartement ou une maison, faire une visite c’est bien, mais en faire trois c’est mieux.

LA PREMIERE VISITE AVEC LE COEUR

Ça y est, avec Chouchou, on a enfin notre petite maison à la campagne ✅ ! Trois ans qu’on cherchait ! Et je vous promets qu’on n’avait pas des exigences délirantes : on voulait juste une maison lumineuse et calme pour y passer nos week-ends, nos étés, notre prochain confinement (le cas échéant…) et nos vieux jours. Je passe sur le nombre incroyable de “merdes” (pas d’autre mot) qu’on a visitées. Je passe aussi sur le prix exorbitant du kilo de merde… Et je passe enfin sur les pépites entendues parfois au cours de ces visites :

  • ” Le bruit ? Bah, c’est rien ça ! Vous verrez, on s’y fait très rapidement “
  • ” Vous n’avez qu’à poser vos valises : mon mari a entièrement rénové la maison il y a quinze ans”
  • ” Là c’est un peu sombre, mais en juillet y a du soleil dans le salon.”

Fin mai, Chouchou, qui n’a jamais lâché l’affaire, me propose d’aller visiter une énième maison. J’y vais en râlant (le mot est faible), persuadée que je vais encore me frapper trois heures de route pour rien : Mon fameux sixième sens… Moins d’une minute après être entrés dans la maison, Chouchou et moi étions côte à côte au milieu du séjour, scotchés par la vue. Je crois qu’on a ressenti exactement la même chose en même temps : On avait enfin trouvé la maison de nos rêves .

Vue de mon bureau

LA DEUXIÈME VISITE AVEC LA TETE (ET LES COPAINS)

En immobilier, comme en amour, il vaut mieux se méfier du coup de foudre. Je ne dis pas qu’il faut l’éviter mais qu’il faut le prendre pour ce qu’il est : un début prometteur

Amour, amour, quand tu nous tiens, on peut bien dire : Adieu prudence. (Jean de La Fontaine)

La seconde visite ou “re-visite” comme on l’appelle, est entrée dans les moeurs et c’est une bonne chose. AVANT la signature du compromis mais APRES l’acceptation de l’offre, Chouchou et moi sommes donc retournés visiter la maison, avec un oeil plus technique et objectif que la première fois (C’est à dire en mode actif plutôt que contemplatif). La maison était saine et ne nécessitait aucun travaux mais ça n’est pas toujours le cas. Alors si vous achetez un appartement ou une maison et que vous avez un projet de rénovation ou de transformation, il faudra notamment vérifier la faisabilité de ces travaux sous différents aspects.

Sur le plan technique

Quand on envisage de rénover ou de transformer, mieux vaut faire une seconde visite accompagné d’un architecte d’intérieur, d’un maître d’oeuvre ou éventuellement d’un maçon. D’une part, il pourra vous donner son avis sur la faisabilité technique de votre projet, mais d’autre part, il vous donnera aussi une première estimation de son coût. Je sais que beaucoup d’entre vous sont naturellement doués pour la “déco” et loin de moi l’idée de sous-estimer vos talents… Néanmoins, gardez à l’esprit que certains ont des diplômes d’architecte d’intérieur, alors que vous n’avez peut-être qu’une vieille compil des meilleurs moments de Valérie Damidot…

Bref, sachez qu’il existe des gens dont le métier est de valoriser votre bien en le rénovant ou en le transformant. Valoriser dans ce cas, ça veut dire apporter de la valeur. Donc, quand vous êtes sur le point de vous lancer dans des travaux, autant réaliser ceux qui vont valoriser votre maison ou votre appartement. Si la notion d’optimisation d’espace ne vous parle pas encore, allez jeter un oeil au site OPTIMISE MON ESPACE de Maïlys Dorn. Quelques minutes sur son site ou sur sa chaine Youtube vous expliqueront mieux que moi l’intéret de ce concept.

Sur le plan juridique

Attention : ce qui est réalisable sur un plan technique ne l’est pas toujours sur le plan juridique. Donc, quand vous ferez votre deuxième visite avec votre ami décorateur, son carnet et son crayon, dites-vous que ses idées, aussi géniales soient-elles, devront être autorisées.

  • Pour un appartement, il faudra notamment jeter un oeil au règlement de copropriété et prévenir le syndic avant de casser quoique ce soit,
  • Pour une maison, à l’intérieur vous êtes libre de tout péter si ça vous dit, mais attention : pour tout ce qui a trait à l’extérieur, il faudra respecter les règles d’urbanisme, ou celles du lotissement le cas échéant.
  • Dans les deux cas, pensez à vérifier que n’avez pas à faire un diagnostic amiante avant travaux (pour plus de détails sur le sujet, cf: mon dernier article)
  • Et dans les deux cas aussi, un architecte sera de bons conseils.

Sur le plan environnemental

Un dimanche après la signature du compromis, on a voulu montrer (de loin) notre future résidence secondaire à des amis. On s’est arrêtés sur le chemin en contrebas de la maison, près d’une petite chapelle. C’est là, qu’on a entendu la cloche sonner pour la première fois… Je ne savais pas qu’une si petite chapelle pouvait avoir une aussi grosse cloche

Bon, clairement, dans notre cas, on n’était pas face à une “nuisance” susceptible de nous faire remettre en question notre projet d’acquisition. Mais ce qu’il faut retenir, d’une façon générale, c’est que selon l’heure ou le jour de la première visite, l’environnement direct peut être radicalement différent de ce qu’il est à d’autres moments. Alors, à quoi faut-il notamment faire attention ? Ça dépend, mais par exemple :

  • à la densité du trafic aux heures de pointes
  • à la proximité d’une école
  • aux jours de grève si vous êtes près d’une gare ou d’un aéroport… scène culte à revoir ci-dessous 😂

Cette liste étant non exhaustive, n’hésitez pas à la compléter en commentaires.

Quoiqu’il en soit, programmez une seconde visite à une heure et un jour différents du premier. Si vous êtes venus une première fois un samedi et encore plus un dimanche, revenez en semaine, à 8h30 ou en fin d’après-midi …

VOUS ACHETEZ UN APPARTEMENT : NE ZAPPEZ PAS L’ULTIME VISITE

C’est justement à cause de cette ultime visite que je suis à la bourre dans mon planning de publication d’articles !

Jeudi dernier, Chouchou et moi avons pris notre après-midi pour aller visiter la maison une troisième et dernière fois avant de signer l’acte authentique d’achat prévu le lendemain. Trop peu d’acquéreurs savent qu’ils ont le droit de demander à faire cette visite. Et les professionnels ne pensent pas toujours à en parler. Dommage, parce que cette visite là est au moins aussi déterminante que la première.

On n’apprend que de ses erreurs

J’ai compris tout l’intérêt de cette ultime visite en 2006 lors d’un achat dans le cadre professionnel. On venait de signer l’acquisition d’une jolie maison ancienne à Cannes et à peine sortis de chez le notaire, on a tout naturellement voulu aller la revoir. En arrivant, on a découvert que les vendeurs avaient remplacé toutes les poignées de portes d’époque (délicatement dorées et travaillées) par de la quincaillerie de chantier de chez Casto…

Une fois, ce sont des clients de mon amie Virginie qui ont découvert trop tard que les vendeurs avaient remplacé le frigo à l’américaine de la cuisine équipée par un petit réfrigérateur top minuscule. Une autre fois, les déménageurs se sont retrouvés dans le noir complet parce que les vendeurs avaient retiré une à une toutes les ampoules avant de partir… Je passe sur les vieux meubles abandonnés dans l’appartement au motif que « on ne sait jamais ça peut servir ». Et je passe aussi sur toutes ces caves jamais débarrassées. D’ailleurs à ce propos :

Quand on vous demande si vous voulez voir la cave, arrêtez de dire non !

Bien sûr que vous n’allez pas y vivre, mais vous allez tout de même la payer et peut être même la revendre un jour. Alors, la prochaine fois que vous achetez un appartement et que vous ferez l’ultime visite, visitez aussi la cave. L’idée de cet article, n’est pas de vous rendre complètement parano mais plutôt de vous éviter quelques mauvaises surprises.

Faire un état des lieux pré acte authentique, c’est le meilleur moyen :

  • de s’assurer le bien est libre de toute location ou occupation
  • de vérifier qu’il n’a pas subi de dégradations du genre acte de vandalisme, vol ou même un simple sinistre comme un dégât des eaux.

ON FAIT QUOI EN CAS DE PEPIN ?

C’est là tout l’intérêt de l’ultime visite. Revoir le bien juste avant de devenir propriétaire permet de checker qu’il est en tous points conforme à celui du compromis qu’on a signé. Alors si quelque chose cloche, on prévient illico son notaire. C’est lui qui décidera s’il faut reporter ou peut être même annuler la vente prévue. 

Pour en finir avec l’histoire de Chouchou et Bibi, la seule chose que nous n’avions ni vue, ni entendue malgré nos trois visites, c’est l’âne du voisin… Vous savez combien d’heures, ça dort un âne ? En moyenne, ça dort trois heures. Et on n’a pas eu de bol, parce que chaque fois qu’on est allé visiter la maison, il dormait.  Bizarrement, depuis qu’on a acheté, il est devenu insomniaque 😂

L'âne dort 3 heures

 

  •  

3 Comments

Laisser un commentaire

VOUS NE DIREZ PLUS JAMAIS QUE VOUS NE CONNAISSEZ RIEN À L'IMMOBILIER